lundi 1 septembre 2014

La mare ...sans canard

J'avais raté lors de mon dernier passage dans cette vallée de la Mare en amont de Villemagne l'argentiere ,
ce joli encaissement rocheux long d'une centaine de metres avec des profondes  vasques propices à la baignade
 (l'eau est controlée )

C'est assez mignon ...
vue de l'amont du pont
 aval du pont avec les pti baigneurs ( raté pour moi ce jour là pour le naturisme ...)
 les restes de l'ancien pont :
 

 le denivellé de la gorge  a été utilisé comme force motrice pour une ancienne papeterie




jeudi 21 août 2014

balade autour du mont bouquet

Quelques jours fin juillet avant de partir en vacances en Crete , juste le temps d'une journée  une petite virée dans le Gard pour voir qq endroits repérés sur la carte .
 je commence mon tour par un cimetière abandonnée juste à coté d'un village .
Un peu d'effet dramatique pour l'ambiance !








 Au sud du mont bouquet ensuite je  jette un œil a cette petite rivière 
et je tombe sur les ruines d'un vieux moulin.






 plus en aval de la rivière de grandes entailles dans la falaise cachent un ancien four à chaux


 
Je continue vers le village de Brouzet voir une petite source mais elle est contenue dans un bâtiment de pierre bien fermé ...


un réservoir en tôle riveté a coté attire plus mon attention 



je continue jusqu'à Cal pour voir une dépression engazonné
qui est en fait un lieu de résurgence particulièrement important lors des pluies ou elle se transforme en un petit lac ... ou la baignade est interdite !
 il semble y avoir un puit au fond
 mais il est en fait comblé par les galets et graviers crachés par la résurgence
 ce doit être violent en crue car les installations de captage souffrent bien !
On est proche du débouché du ruisseau temporaire des Aiguieres ( petites et grandes , de magnifiques endroits remplis de vasques émeraude au printemps ) ou l'eau se perd sur le parcours .


Je continue la promenade vers Arlende  ou une source abondante jaillit au pied du causse  ...
mais une pisciculture occupe les lieux et la résurgence est cachée par un bâtiment de tôle , il me faut me contenter d'un griffon qui jaillit juste à coté .









Dans les parages , le remblai dominant  la route  est aménagé en un vaste espace souterrain dont l'usage ne m'apparait pas évident .

Un peu surpris aussi par cet imposant bâtiment qui me fait penser à une ferme bressane... mais qui fait un peu anachronique dans notre midi .

Au hameau d'Arlende près de la croix

un joli lavoir avec eau courante venu de la source !




je retourne ensuite en direction de la station thermale des Fumades dont je vous ai déjà parlé
http://heraultinsolite.blogspot.fr/2013/06/thermalisme-dans-le-gard.html

pour chercher dans la campagne entre vignes et garrigues une source discrète et modeste
 la Font Negro ou source du trempe chien .

Elle se signale par quelques roseaux au bord de la piste.
 

et il faut remonter le fossé ou stagne une eau laiteuse pour trouver la source .

c'est une source sulfureuse froide qui coule avec un modeste débit .
 
 j'ai tenté de la gouter ... et j'ai pas du tout aimé, j'ai tout recraché , le gout d’œuf pourri était vraiment très fort !


 
J'ai pu comprendre son nom de trempe chien quand un papé du coin est arrivé avec son 4x4 et son vieux teckel pelé .

L'eau de la source est souveraine pour les problèmes cutanées de nos toutous m'a t'il confirmé et il allait doucher le sien avec la précieuse mixture .

Il m'a aussi dit qu'une autre source sulfureuse existait plus proche du village près d'une propriété .
Mais je n'ai pas du bien comprendre ses explications car meme en tournant dans tous les sens je n'ai pas trouvé .
J'ai juste trouvé en plein bois au fond d'une ravine , un puit maçonné en brique menant vers une galerie souterraine ... mais je n'ai pas eu le courage de descendre au fond sans matériel . D'autant que si c'est sulfureux , les emanations d'H2S deviennent vite nocives en atmosphère confinée . 

J'en ai malgré tout profité pour jeter  un oeil à la villa du Kronprinz  construite pour ce célèbre personnage  avec un style inspiré par l'orientalisme comme en témoigne les 2 dragons de briques emaillés  sous le toit.



Je pars ensuite vers Servas à la recherche d'ancienne sources bitumineuses mais chou blanc faute d'information précises.
Je pousse alors jusqu'au puit de Célas :
un ancien puit de mine  qui a été transformé en mémorial pour des résistants tombés là
avec une très belle fresque murale .
 Puis je file vers le mont bouquet que je n'ai pas encore l'honneur d'avoir foulé ...
superbe route pour monter la haut ...  je cherche quelques grottes dans la falaise marquée sur la carte IGN .. les chemins d’accès semble avoir disparu ,noyés dans la végétation et il faut se jeter dans un bel éboulis terreux pour les atteindre .
avec d'abord la grotte des camisards... mais est ce bien elle que j'ai trouvé ?


 le petit tas de pierre permet d'atteindre une sangle qui permet de se hisser tant bien que mal dans la galerie supérieure , ce que je n'ai pas fait faute de temps et là encore de matériel  ;-)

Un peu plus loin sur la vire rocheuse , une autre cavité traverse un éperon rocheux  ( grotte de camisards ou la Fau ? ) 


Après cet intermède cavernicole , je finis la journée au sommet sous le regard de la vierge

à admirer le panorama sur les cevennes , le ventoux et les plaines gardoises .

Au final , une journée bien remplie même s'il n'y a rien de bien exceptionnel .