mardi 9 octobre 2012

regards discrets : Saint Mathieu de Treviers

Des fois , on cherche et ce qu'on trouve malgré les promesses n'est pas à la hauteur .

J'ai donc commencé par le chateau de Lebous perdu sur une crete dans le prolongement du "demi" village de saint mathieu . Il s'agit d'un village préhistorique fortifié datant de plus de2000 ans avant JC.
 Sa forme générale évoque déjà les chateau médiévaux avec murailles et 10 tours .

Mais sur le terrain , rien de vraiment spectaculaire , on devine bien les murets et tours dans la végétation sans que celà soit vraiment remarquable car ressemblant à d'innombrables ruines de muret de pierre sèche plus récent . bref je n'ai meme pas pris de photo

A noter que quand on continue sur la crete vers le Sud Ouest , on trouve de part et d'autres du chemin des ruines très conséquentes avec des pieces voutées encore présentes qui ne sont même pas cartées sur les cartes IGN 
mais qu'on retrouve sur les cartes anciennes sous le nom de la Matte 



Coté Tréviers , j'ai cru faire une belle découverte en voyant ce panneau


 Mais la dite fontaine romaine , à supposer qu'elle le soit ,  a été trop remaniée pour garder un semblant d'authenticité et la route qui la surplombe gache pas mal le site.



A quelques mètres en amont entre parking et maison , un très joli coin avec une belle vasque ( quand y a de l'eau ! ) 

mais où un panneau interdit la baignade !



Juste en face de la fontaine se dresse l'église Saint Martin de Pourols ... éblouissante... 
Oui vraiment dès qu'il y a du soleil !


une jolie main courante 
pour des croyants qui auraient attaqués trop tôt au petit blanc !

L'oeil est attiré dans le cimetière contiguë par une tombe sortant de l'ordinaire :

Une croix de pierre bourgeonnante émerge d'une souche de pierre de laquel sortent aussi 2 gros coussins de pierre festonnés eux aussi d'excroissances.
Nul doute qu'il y ait une symbolique derrière ce monument , mais pour l'heure elle m'est inconnue.

Si un érudit passe sur ce site , qu'il n'hésite pas à m'éclairer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire