lundi 10 février 2020

Le moaï égaré

Sur la D5, entre Cournonterral et Cournonsec, un regard incongru observera votre passage. Il s'agit d'une sculpture monumentale d'un visage pour le moins exotique !

C'est Joseph Rius un sculpteur cournonsécois qui de retour d'un voyage sur l'île de Pâques qui l'a marqué, s'est attelé à réaliser un moaï pour l'offrir à ses concitoyens.

Alors certes il n'est pas en pierre volcanique comme la bas, mais il n'en est pas moins impressionnant.







Sous son pukoa, une  coiffe de pierre rouge ,  ,son visage présente une légère asymétrie , avec un côté plus souriant et l'autre plus sévère.

holala je suis un méchant , faut pas me marcher sur les pieds moi !



Mais non je rigole , je suis un gentil !




Sur son dos des pétroglyphes gravés  qui m'évoque familièrement  la symbolique égyptienne mais reproduisent fidèlement en fait ceux d'authentiques moaïs



Je reviendrais quand il fera plus chaud avec mon pagne de fibre de palmier pour faire le portrait en duo 😎

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire